methode-qrqc

La méthode QRQC

La méthode QRQC, ou Quick Response Quality Control, est une méthode de gestion de la qualité qui vise à détecter et résoudre rapidement les problèmes. Elle a été développée, au Japon, dans les années 1980 dans le but de traiter les problèmes de manière proactive et efficace. Le QRQC est une approche fondée sur la collaboration et l’implication à tous les niveaux de l’entreprise.

Principes

La méthode QRQC se concentre sur la détection rapide des problèmes, leur analyse approfondie et la mise en œuvre rapide d’actions correctives et préventives. Cela se fait à travers une série d’étapes simples, telles que la collecte d’informations sur le problème, l’identification des causes profondes et la mise en place de mesures pour empêcher la récurrence du problème.

Demandez un devis pour la Formation QRQC

methode-qrqc

Les acteurs du QRQC

L’une des caractéristiques principales de la méthode QRQC est l’implication active de tous les collaborateurs dans la détection et la résolution des problèmes qualité. Les employés sont formés à reconnaître les problèmes de qualité et à signaler les incidents de manière rapide et efficace. Cette approche permet d’engager le personnel et de les impliquer dans la recherche de solutions pour améliorer la qualité.

Le rôle du management est ainsi fondamental : cadres et direction se doivent de s’impliquer quotidiennement dans le processus QRQC, et comme dans tous les cas, de faire preuve d’exemplarité.

Fondements de la méthode QRQC

La méthode QRQC est souvent utilisée en conjonction avec d’autres outils qualité, tels que le management visuel, les indicateurs de performance et les outils de suivi des données. Cette combinaison permet d’obtenir une vision complète des problèmes qualité et de prendre des mesures pour les résoudre.

1°) San Gen Shugi

La méthode QRQC est basé sur l’idéologie des 3 réalités (San Gen Shugi)  ou des 3 G :

Genba (le terrain) : la résolution des problèmes doit se dérouler là ou le problème se produit, en collaboration avec les acteurs du terrain. Les points, quotidiens, sont donc réalisés dans les ateliers, les magasins, les bureaux d’études… Il est donc nécessaire d’y implanter des espaces pour le déroulement des QRQC. Il est donc important de ne pas « imaginer » la réalité mais de la comprendre.

Gen Busu (les vrais pièces) : il est nécessaire d’avoir accès, lors des points QRQC, aux pièces non-conformes afin de pouvoir les comparer à des pièces conformes mais également à des pièces de référence. Le but est d’être en mesure de détecter les dérives éventuelles.

Gen Jitsu (les données réelles) : un analyse rigoureuse ne peut s’appuyer que sur des éléments fiables. La collecte des données est donc un préalable à tout QRQC. Seuls des éléments consistant peuvent amener à un raisonnement construit. L’imagination des situations n’a pas sa place dans le QRQC.

2°) La pensée logique (Logical Thinking)

Le QRQC utilise la pensée logique comme fil conducteur de son déroulement :

  • Observer : une observation minutieuse de la situation (pièces, rapports, données …) est nécessaire à une compréhension des problèmes
  • Comprendre : seule une analyse détaillée de ces éléments permet une compréhension des origines profondes des dysfonctionnements.
  • Agir : l’exécution rigoureuse des plans d’actions déterminés lors des étapes précédentes doit permettre une éradication des défauts.

3°) L’arrêt au premier défaut.

Principe élémentaire (et malheureusement pas souvent constaté) l’arrêt au premier consiste à stopper la production immédiatement après la première occurrence et ne redémarrer qu’avec la certitude d’une sécurisation de la fabrication.

 

Préparation du QRQC

L’espace QRQC

  • Les points QRQC doivent être réalisés dans des espaces dédiés qui comprennent généralement :
  • Une table QRQC divisée en 2 zones (Verte et Rouge) afin d’y disposer les pièces respectivement conformes et non-conformes. Les participants restent debout lors des séances QRQC.
  • Des panneaux permettant de disposer les indicateurs, les 8D, les éléments d’analyse nécessaires au bon déroulé du QRQC. Il est préférable des réaliser votre espace QRQC vous-même afin l’adapter à vos besoins et à vos spécificités.
  • L’espace QRQC est, bien entendu, localisé à proximité du lieu d’apparition des problèmes.`

L’équipe QRQC

  • L’animateur QRQC est un expert à la fois dans les techniques d’animation et dans la méthode QRQC. Formé, il fait preuve d’objectivité et d’impartialité. Il est directif sur la forme mais pas sur le fond.
  • L’équipe QRQC est constitué par les acteurs en capacité d’apporter les éléments et les compétences nécessaires à la détection et à l’éradication des problèmes. Ils sont également formés.

 

Le déroulement d’un QRQC

La durée d’un QRQC : elle ne doit pas dépasser les 30 mn et s’articule de la manière suivante :

  • Phase Détection et Communication : 10 mn
  • Phase Analyse : 10 mn
  • Phase Vérification : 10 mn

Détection et communication.

En début de QRQC les problèmes rencontrés la veille sont exposés par les différents intervenants. Il peut s’agir de :

  • réclamations clients (externes ou internes)
  • problèmes internes (rebuts, problèmes rencontrés lors d’une validation, non-conformités …)
  • tout autre dysfonctionnement pouvant être traité dans le cadre du QRQC.

Des action immédiates sont alors planifiées sous un délai de 24 heures maximum afin de limiter les effets des problèmes. Leur mise en place effective et leur efficacité est vérifiée dès le lendemain.

Analyse

Les problèmes précédemment détectés sont analysés en utilisant des techniques empruntées à la méthode de résolution de problème et à la méthodologie 8D. Les progrès sont exposés au groupe de manière périodique selon un calendrier établit par l’animateur QRQC. Les problématiques ne trouvant pas réponse satisfaisante ou nécessitant un recours à des moyens en dehors du champ de décision du QRQC pourront être « escaladés » à un niveau supérieur.

Vérification

En fin de QRQC le groupe devra impérativement aller sur le terrain pour constater l’application et l’efficacité des actions traitées dans leur QRQC.

 

Les secrets de la méthode QRQC

  • L’exécution du QRQC est réalisée avec rigueur. Les discussions sans valeur ajoutée (absence d’évidences, digressions …) sont à proscrire. L’animateur est présent pour rappeler ces règles : la parole ne doit être prise que pour informer ou pour former.
  • Le management est exemplaire en terme de participation et d’implication. La volonté d’implication de la direction doit être « palpable ».
  • Les acteurs du QRQC sont formés avant de pouvoir participer aux QRQC.
  • Le déroulé, la méthodologie, le choix des outils … sont standardisés.
  • Le groupe QRQC est en capacité de s’améliorer en permanence.

 

Domaines d’application

En outre, la méthode QRQC s’applique à tous les niveaux de l’entreprise : la production, la recherche et le développement, la logistique, les opérations commerciales… Cela permet de garantir une qualité cohérente dans tous les domaines de l’entreprise et de s’assurer que les problèmes de qualité sont résolus rapidement et efficacement.

 

Conclusions

En conclusion, la méthode QRQC est une technique efficace pour gérer les problèmes qualité dans une entreprise. Elle permet de détecter les problèmes rapidement, de les analyser et de les résoudre en impliquant tous les employés dans le processus. En utilisant cette approche, les entreprises peuvent améliorer la qualité de leurs produits et services, ce qui les aide à se démarquer sur le marché et à améliorer la satisfaction de leurs clients.